0
Lifestyle Post-Partum Sport

La culpabilité de la maman

11 juin 2019


Ce week-end, nous avions une discussion avec une amie sur la culpabilité de la jeune maman. Comme beaucoup de mères, nous avons culpabilisé de laisser notre bébé lors de sa première année, que ce soit pour une séance de sport, une sortie entre copines ou une session shopping. Avez-vous ressenti cette culpabilité aussi ?


Lors de la première année de Lola, comme beaucoup de jeunes mamans, je me suis beaucoup consacrée à elle, ainsi qu’à la reprise de mon travail. En tant qu’entrepreneur, j’ai dû redoubler d’effort pour refaire ma clientèle. J’ai beaucoup travaillé et le peu de temps libre, je le consacrais à Lola. J’avais cette sensation de devoir me consacrer aux autres jusqu’à m’oublier. Le travail, le bébé, mais aussi gérer les repas, le linge, la vaisselle, les rendez-vous médicaux, la crèche… La charge semblait énorme (ah cette charge mentale…).

Après son premier anniversaire, j’ai ressenti le besoin d’avoir enfin du temps pour moi. J’étais déterminée à appuyer sur pause, à m’organiser et à oublier le quotidien le temps de quelques heures. Je le dis souvent, tout est une question d’organisation et de priorités, quitte à sacrifier quelque chose en échange. Alors à la rentrée 2018 (Lola avait 15 mois), je me suis inscrite à deux cours :


Ces deux cours me permettent d’avoir un moment à moi, où je ne pense ni au travail, ni à Lola, ni au désordre qu’il y a dans ma maison. Je reviens détendue et prête à affronter le reste de la journée/semaine. 


Quels conseils puis-je donner aux jeunes mamans ?

  • Privilegiez la qualité à la quantité. N’essayez pas de passer 2 heures à la salle de sport, vous n’y arriverez. Votre vie a changé, votre rythme de vie aussi. Alors plutôt que d’essayer de suivre le même programme qu’avant votre grossesse, privilégiez des sessions plus courtes mais plus intenses. 
  • Choisissez une activité qui vous plait vraiment. Ne faites pas une activité juste parce que vous souhaitez perdre vos kilos de grossesse. N’associez pas « sport » avec « obligation ». Misez sur le plaisir avant tout ! 
  • Déculpabilisez en vous disant que c’est aussi l’occasion pour bébé de créer du lien avec son papa, sa grand-mère ou la baby-sitter qui le garde ! Il n’y a pas que maman dans la vie de bébé 😁
  • Si vous êtes maman solo et que vous n’avez pas la possibilité de faire garder bébé, misez sur une session de sport à la maison. Et pourquoi pas vous inscrire à du coaching à distance auprès de quelqu’un qui vous boostera et vous encouragera dans cette démarche.
  • Souvenez-vous qu’une maman en forme = Bébé en forme ! On le dit souvent pour la grossesse mais cela est aussi le cas après. S’accorder du temps pour soi (que ce soit une séance de sport, une session shopping ou une sortie entre copines), vous fera du bien au corps et à l’esprit ! Vous vous sentirez moins oppressée par les tâches du quotidien.


Avec l’expérience, j’ai compris l’intérêt de s’accorder du temps pour soi. Oui, nous adorons passer du temps avec nos enfants et les voir évoluer. Mais il est tout aussi important de pouvoir s’echapper du quotidien et se recentrer sur soi-même de temps en temps. Cela ne fait pas de nous des mauvaises mères. Je suis d’ailleurs convaincue que beaucoup de dépressions post-partum pourraient être évitées si nous apprenions à garder des moments à nous. Pour pouvoir avancer au quotidien, éviter le burn-out à long terme, il me semble primordial de s’accorder ces moments (même une seule heure par semaine). Les hommes n’ont aucun problème à le faire, alors pourquoi pas nous ?

J’adorerais avoir vos avis sur le sujet ! Débattons ensemble 😁

Vous pourriez peut-être aimer :

2 Commentaires

  • Reply Barbara 11 juin 2019 at 21 h 29 min

    Je pense que tu as complètement raison. Il est important pour une jeune maman de s’octroyer du temps pour elle.
    Je me rappelle la première fois que j’ai laissé mon « bébé » pour aller chez le coiffeur, j’avais l’impression de l’abandonner et de faire une grosse folie!! 😂 (bon j’étais en dépression post partum alors ça explique peut être pourquoi mes sentiments étaient excessifs)

    Mais je ne pourrais que conseiller de faire des choses pour soi de temps en temps et de penser un peu plus à soi le temps d’une sortie, balade, séance de sport ou je ne sais quoi d’autre…

  • Reply Marion 12 juin 2019 at 10 h 00 min

    J’ai souvent cette culpabilité : quand bébé a eu 4 mois, j’ai décidé de commencer une formation pour devenir photographe, avec le soutien de mon mari. Quand il a eu 5 mois, j’ai souhaité reprendre le sport. Mais aussi, j’ai repris mon boulot qui ne me plaît plus car il faut bien payer les factures et que je n’ai rien d’autre pour le moment….. Et à chaque fois que je fais une sortie photo, une séance ou que je suis à ce boulot qui ne m’épanouit pas, je culpabilise. Je m’excuse souvent auprès de mon mari. Car nos familles sont loin et que quand bébé n’est pas à la crèche, c’est soit lui soit moi qui devons le garder. J’ai la chance que mon mari me soutienne et ne se plaigne pas, mais j’ai d’autant plus cette culpabilité qu’il ne fait pas de sport, ne va pas chez le coiffeur, l’esthéticienne, n’a pas de projet de reconversion ou autre… Et du coup il ne me sollicite pas autant que je le sollicité pour avoir du temps pour moi. Cela ne veut pas dire qu’il ne glandouille pas, car niveau charge mentale c’est quand même moi qui prend : penser à faire les courses, les lessives, la pharmacie, les rdv médicaux, l’entretien de la voiture, les tâches ménagères. Il s’y prête volontiers mais c’est le cerveau de maman qui surchauffe. On a notre équilibre et notre rythme et même si je me force à prendre du temps pour moi, à faire des choses pour moi, et que je sais que c’est bien et que c’est normal, je ne peux pas m’empêcher de me dire parfois que je suis peut être un peu égoïste….

  • Poster une réponse